Vous êtes ici : Accueil / I - L

Isoflavones de soja

Les isoflavones de soja dites phytoestrogènes sont des substances phytochimiques douées d’activités agonistes ou antagonistes des œstrogènes. Les teneurs les plus élevées en isoflavones sont rencontrées dans les graines de soja. Dans les aliments et produits dérivés du soja, il existe une grande variabilité de composition en isoflavones issues de 3 aglycones (génistéïne, daidzéïne et glycitéïne) sous forme libres ou sous forme de glucosides.

Un grand nombre d’études scientifiques et cliniques ont confirmé l’activité phyto-oestrogénique des isoflavones de soja. Une étude en double aveugle a été réalisée sur un groupe de 80 femmes ménopausées âgées 45 à 55 ans recevant 100 mg d’isoflavones de soja par jour pendant 4 mois. L’indice de Kupperman a été utilisé pour évaluer les symptômes ménopausiques au terme des 4 mois. Les résultats montrent une amélioration des troubles liés à la ménopause par rapport au placebo (Han et al, 2002).

Lactoferrine

La lactoferrine appartient à la famille des cytokines, responsables de la réponse immunitaire cellulaire, qui protègent l’homme de la plupart des infections. Un déficit en cytokines peut conduire à un affaiblissement du système immunitaire tandis qu’un excès peut créer une réponse immunitaire suractivée. La lactoferrine agit en régulant la réponse immunitaire cellulaire.

Laminaire

Nom scientifique : Laminaria
Famille : Laminariales
Description : Thalle en forme de ruban pouvant mesurer jusqu’à 60 m de long.
Composition chimique: riche en iode et en polysaccharides
Propriétés biologiques: Elle participe à la synthèse des hormones thyroïdiennes.

Lécithine marine naturelle

La lécithine naturelle marine est un corps gras constitué d’un mélange de phospholipides et de triglycérides. Cette lécithine est issue d’une huile de poisson sauvage contenant majoritairement de la phosphatidylcholine, de la phosphatidylsérine ainsi que des acides gras polyinsaturés à longue chaîne de la famille des oméga 3 (en particulier de la DHA).

La lécithine marine se distingue des autres lécithines classiques (lécithine de soja ou d’œuf) en raison de sa concentration en phospholipides et acides gras polyinsaturés

Lentisque pistachier

Nom : Pistacia lentiscus
Principes actifs : Monoterpènes : alpha pinène, myrcène, sabinène, 3-carène. Sesquiterpènes : muurolène, cadinènes. Monoterpénols : terpinène-1-ol-4. Sesquiterpénols : alpha cadinol.
Origine de la plante : Feuilles, rameaux
Propriétés : Décongestionnant (veineux, lymphatique, prostatique), Tonifiant de la circulation sanguine.
Recommandations : Varices, varicosités, hémorroïdes et congestions utérines.

Levure enrichie en sélénium

Le sélénium joue un rôle clé car il protège la cellule ainsi que ses constituants contre l’attaque radicalaire. On trouve du sélénium dans le sang. Le lait maternel contient six fois plus de sélénium que le lait de vache.

Lichen d’Islande

Le lichen d’Islande se rencontre en Europe du Nord et en Amérique du Nord. Après ébullition, en décoction, le lichen d’Islande sert à préparer une drogue connue en médecine populaire sous le nom de « pâte de lichen », tonique et émolliente, elle est préconisée comme expectorant (en cas de rhumes et de bronchites) en plus de son caractère diurétique. D’ailleurs, le lichen d’Islande se retrouve dans plusieurs médicaments destinés à soigner le catarrhe des bronches et de la toux.

Lignanes

Les lignanes (phytoestrogènes) qui pourraient réduire certains symptômes de la ménopause.

Lithothamne

Nom scientifique: Lithothamnium calcareum
Autres noms : Il ne faut pas la confondre avec le Maerl (engrais biologique), qui en plus de l'algue contient des débris de coquilles et de coraux.
Description : Algue
Habitat et culture : Cette algue se récolte à l'abri de la pollution à environ 20 mètres de profondeur sur les fonds rocheux aux larges des ïles GLénans en Bretagne.
Parties utilisées : Plante entière
Propriétés biologiques: apporte du carbonate de calcium pour améliorer le capital osseux et agir contre l’acidité (effet tampon).

Lutéine

La Lutéine existe naturellement dans l'œil et joue un rôle protecteur plus spécifique au niveau du cristallin et de la rétine.

En effet, la rétine est composée de cellules nerveuses reliées directement au cerveau. Sa composition comprend des lipides particulièrement sensibles à l'oxydation générée par les radicaux libres issus des rayonnements ultra-violets.

La Macula est la partie de la rétine qui contient le plus de caroténoïdes, essentiellement la zéaxanthine et la lutéine.

Selon une étude publiée dans la revue Optometry, la supplémentation en lutéine pourrait contribuer à améliorer la vision des personnes atteintes de la forme "sèche" de dégénérescence maculaire liée à l'âge. (DMLA).

L'étude LAST (Lutein Antioxidant Supplementation Trial) est la première à mettre en évidence une amélioration réelle de plusieurs fonctions visuelles essentielles chez des patients atteints de DMLA.

En effet, la DMLA peut faire perdre aux seniors leur autonomie en rendant les activités quotidiennes comme lire, conduire ou voir ses proches, difficiles, voire impossibles. On estime à 30 millions le nombre de personnes atteintes de DMLA dans le monde.

Les patients ayant reçu les suppléments de lutéine ont présenté des améliorations de plusieurs symptômes, notamment la récupération après éblouissement, la sensibilité au contraste et l'acuité visuelle, par rapport aux patients prenant le placebo.

Lycopène de tomate

Extrait de tomate

Des études épidémiologiques ont montré qu’un apport alimentaire quotidien de 6 à 25 mg de lycopène pourrait apporter une protection contre les radicaux libres.